Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Robotique 92

La robotique de la maternelle au lycée...

Accueil > Histoire des défis robotique à Nanterre > Du bon usage des bacs de collecte des déchets

Du bon usage des bacs de collecte des déchets

Chaque consommateur est un producteur de déchets. Ces derniers doivent pouvoir être aisément évacués. Ils seront pour une part incinérés (en étant souvent source de chauffage urbain), pour une autre part utilement recyclés (1).

Aussi, propriétaires et locataires (2) disposent de bacs fournis par la commune, puisque c’est elle qui organise la collecte. Son coût est en partie compensé par un assujettissement des usagers à une taxe (TEOM). Cette taxe ne couvre toutefois pas l’action de trier ces déchets par catégories, celle-ci demeurant un acte volontaire, individuel. Elle ne couvre pas non plus l’entretien et la gestion des bacs, dont le nettoyage comme le stockage reviennent à l’usager, à son bailleur ou à son syndic.

Du bon usage que chacun fait de ses bacs à déchets, dépend beaucoup la préservation de l’environnement et la qualité de son propre cadre de vie. A contrario, un bac sale, non rentré chez soi ou dans un local adapté constitue une atteinte à l’hygiène publique, ne gêne, voire un danger sur l’espace public qui est un lieu partagé par tous, y compris les plus petits.

Que dire alors de ces sacs de déchets ou de ces encombrants tels que vieux mobiliers ou pots de peinture, qui sont parfois déposés à même le sol ou au pied de corbeilles de rue ? Ces dépôts sauvages dégradent l’environnement, alors qu’il suffit de faire ce geste simple de mettre un sac dans un bac ou de sortir ses encombrants au bon endroit et au bon moment (la veille au soir ou le matin du jour de la collecte). Ces sacs de déchets ou ces encombrants qui jonchent le sol, ne peuvent pas non plus aisément être évacués par l’agent du nettoiement de la voirie. Car au-delà des risques que celui-ci encourt pour sa santé (charge lourde, coupures, piqûres ...), il ne serait alors plus en capacité d’accomplir sa mission.

La propreté de la ville est l’affaire de tous. Cet effort partagé n’est en fait pour chacun qu’une petite somme de gestes utiles et responsables, auxquels il est très facile de s’habituer.

(1) Certains déchets ménagers font un excellent compost pour le jardin.
(2) Il revient aux professionnels (commerces, entreprises) de se doter de leurs propres bacs.

Autres brèves

SPIP 3.2.12 [23955] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le dimanche 18 mars 2018